Les news

« Non au péage urbain bruxellois, oui à plus de métro! »




Communiqué de presse Els Ampe & Carla Dejonghe (Open Vld)
21 janvier 2014

Le tarif de 12 euros par jour proposé pour le péage urbain est inacceptable pour l’Open Vld de Bruxelles. « Faire payer 12 euros par jour aux gens pour rejoindre l’épicentre économique de notre pays est tout à fait antisocial ! », déclare Els Ampe, échevine bruxelloise de la Mobilité et chef de groupe Open Vld au Parlement bruxellois.

Ce haut tarif est la proposition qui ressort d’une étude de Stratec, commandée par la Région de Bruxelles-Capitale. « On espère de la sorte faire baisser le trafic à Bruxelles de 20%, mais on n’atteindra jamais ce but en harcelant les automobilistes. C’est par contre possible en proposant une alternative crédible. », selon la députée bruxelloise Carla Dejonghe.

« Pour l’Open Vld, l’introduction d’un péage urbain n’est pas une priorité, au contraire d’une extension importante du métro. », selon Els Ampe. L’Open Vld plaide depuis des années en faveur de l’extension du métro comme outil par excellence pour proposer une alternative à la voiture. « Le financement d’une partie de cette extension est déjà prêt et on doit, à présent, octroyer la priorité à l’exécution de celle-ci. », ajoute Carla Dejonghe.

L’étude affirme que le péage permettrait à la Région de Bruxelles-Capitale de percevoir 1 milliard d’euros. D’après l’Open Vld, ces revenus ne permettront pas de compenser les pertes que ce péage urbain entraînerait.

« Ce n’est ni plus ni moins qu’une nouvelle taxe, parce qu’aucune entreprise n’est encline à supporter ce coût supplémentaire pour son personnel », insiste Els Ampe.

L’Open Vld de Bruxelles est également convaincu que ce péage aura aussi un impact énorme sur la vie culturelle et récréative de notre ville. « Entrer dans Bruxelles vous couterait déjà autant qu’une entrée moyenne ou une petite tournée dans un café. On ne peut pas appeler ça un incitant à venir visiter Bruxelles, à participer à une manifestation culturelle ou à profiter de l’excellente offre de restaurants et cafés qui font la richesse de notre région », conclut Els Ampe.