Les news

La Ville de Bruxelles travaille pour une transparence totale




Rompre avec le passé

L’affaire du Samusocial jette une ombre sur la capitale. Il est temps de rompre avec le passé et de faire place nette. Bien que la Ville de Bruxelles n’a pas de pouvoir de contrôle, et n’a pas octroyé des subsides, l’image de la ville est endommagée par la présence de Yvan Mayeur et Pascale Peraïta au Samusocial. Bien qu’ils ne siègaient pas en tant que répresentants de la Ville de Bruxelles, la réputation de Bruxelles en a pris un coup.

Je n’ai pas fui les problèmes mais cette crise me permet de mettre au grand jour tous les organismes de décision de la Ville de Bruxelles. Une ville ne peut rien cacher à sa population.

 

La transparence doit être la norme

Pour cela vous trouverez dès ce jour le cadastre de tous les mandats rémunérés et octroyés par le conseil communal de la Ville de Bruxelles. 

La transparence doit être la norme. Je suis contente que j’ai continué à négocier et ce que j’ai proposé il y a 10 ans est en train de se réaliser: une ville où tous les mandats et rémunérations de chacun seront connus.

La transparence est un premier pas pour une gouvernance moderne de la Ville de Bruxelles. La réforme du pouvoir bruxellois avec moins des structures, mais plus de démocratie, est aussi en chantier. Les rémunérations seront revues à la baisse. Cette réforme doit être réalisée avant l’été.

 

La réforme sera mise en place en accord avec l’opposition.

Cette réforme doit permettre aux structures bruxelloises de travailler de façon plus performantes et être plus démocratiques. L’opposition participe à cette réforme. Ceci est une rupture avec le passé. Le dialogue avec l’opposition est important pour un fonctionnement plus moderne de la Ville de Bruxelles. Une nouvelle ère est arrivée.

Update: vous pouvez consulter le cadastre des mandats sur le site web de la Ville de Bruxelles. Clicquez-ici.


http://openvldbrussel.be/pdf/760_fr.pdf